Le Chlore de Piscine : Guide Complet

chlore de piscine: guide

Pour les nouveaux ou anciens propriétaires de piscine, la découverte du fonctionnement du chlore peut vite devenir incompréhensible.

Tout d’abord par sa présentation, le chlore de piscine apparait sous forme de galet, de liquide ou bien en granulés.

De plus, il est très vite facile de s’y perdre car dans le commerce, il existe différents types de chlore.
Pour y voir plus clair, il faut comprendre les différences entre le chlore stabilisé, non stabilisé, le chlore choc ou le chlore multifonctions.
En effet cela peut vite devenir un véritable sac de nœud. Et ce n’est pas toujours simple de s'y retrouver.

Surtout quand on découvre, après des années d’utilisation qu’il existe un chlore stabilisé et un chlore non stabilisé !

Lequel choisir pour ma piscine ? Lequel est le meilleur ?

La réponse est simple : L’un ne va pas sans l’autre.

Bien équilibrer son eau demande de comprendre le fonctionnement du chlore de piscine.
En même temps, gérer ce type de traitement vous aidera à avoir une eau parfaitement équilibrée et limpide.

Dans cet article, nous vous expliquons l’utilisation des différents types de chlore.

Le chlore de piscine : Comment agit-il dans le bassin ?

Tout d’abord le chlore de piscine est un puissant désinfectant pour traiter l’eau.
Il contribue à éliminer les contaminants dans votre bassin.
De cette manière il évite la croissance d’algues, le développement de bactéries, de champignons ou de micro-organismes.

En fait, quand le chlore de piscine entre en contact avec l’eau, une réaction chimique se produit.
Elle génère de l’acide hypochloreux.
Et peu importe le type de chlore utilisé : Stabilisé ou non stabilisé.
C’est ce qu’on appelle le Chlore Libre.
Mais seulement une partie de ce Chlore Libre agit efficacement pour la désinfection, c’est ce fameux Chlore Actif.

D’autre part, l’efficacité de la réaction chimique se modifie selon la concentration en pH dans l’eau du bassin.

Maintenant qu’on commence à mieux comprendre, abordons la différence entre un chlore stabilisé et non stabilisé.

Le Chlore de piscine : Non Stabilisé.

Le chlore non stabilisé ne contient pas d’acide cyanurique qui sert de protection contre les rayons ultraviolets du soleil.

Ainsi ce chlore est brûlé beaucoup plus rapidement.
Ce qui signifie qu’il faudra ajouter plus fréquemment du chlore dans la piscine.

Il fonctionne très bien pour les piscines intérieures ou ombragées.
Il est utilisé comme traitement choc à la mise en service, après un orage et une fois par mois en plein été.

De manière générale on emploie de l’hypochlorite de calcium comme Chlore Choc.
On peut l’associer avec un stabilisant.
Ainsi on contrôle mieux les quantités et on évite la sur-stabilisation.
Grâce à un traitement manuel on gère beaucoup mieux le dosage des produits même si cela demande un peu plus de temps.

Le Chlore de piscine : Stabilisé.

Le chlore stabilisé se compose de stabilisant, également connu sous le nom d'acide cyanurique ou CYA.
En effet, le CYA sert de protecteur contre les rayonnements ultraviolets du soleil.
L’acide cyanurique se lie aux molécules de chlore, puis forme une couche protectrice.
Ainsi le chlore se conserve plus longtemps dans le bassin.
En effet, il permet de réduire la quantité de chlore utilisé.
De même qu’il offre moins de demande d’entretien.

Mais attention sur les dosages non respectés !

Si le taux d’acide cyanurique grimpe trop haut, l’efficacité du chlore sera réduite.
Vous risquez alors de vous retrouver avec une eau verte sans en comprendre les raisons.
Et la seule solution sera de changer partiellement voire complétement l’eau de votre bassin.

L'ingrédient de base

Un des ingrédients essentiels pour maintenir propre et sain bassin est de bien comprendre les produits chimiques comme le chlore de piscine.

Tester l’eau de la piscine permet d’éviter la sur-stabilisation qui entraine, très souvent une eau verte.
Alterner le chlore stabilisé et non stabilisé ainsi qu’un chlore choc régulier pour garder un bel équilibre de l’eau peut être une bonne idée.
Mais il est important de rester vigilant sur les dosages.

Effectivement cela demande un peu d’effort d’assimilation mais après le traitement de la piscine en sera facilité.
Ainsi cela permettra de gagner du temps dans l’entretien.

En outre, dans une démarche écoresponsable, apprendre à équilibrer l’eau permet de faire des économies et d’éviter le gaspillage tant de produits que d’eau ou d’énergie.
C’est la solution gagnant-gagnant.

Restez en sécurité et Bonnes Baignades

PLUS DE CONSEILS ET ACTUALITÉS